Reconversion professionnelle : Osez changer de métier !

Changer de métier ? Envisager une reconversion professionnelle ? Cette question se pose très souvent pour ceux qui se remettent en question. Voici quelques clés pour y répondre.

Faut-il changer de métier et viser une reconversion professionnelle ?

Lorsque qu’on est décidé à prendre sa vie en main, et trouver un job qui nous correspond mieux, une question se pose nécessairement : dois-je rester dans la même voie, le  même métier, celui que je maitrise, ou dois-je changer de métier ?

Cette interrogation cache plusieurs questions, de natures différentes :

  • Quelles sont vos envies ?
  • Sont-elles réalistes ?
  • Que savez-vous faire ?
  • Comment apprendre ce que vous ne savez pas ?

Oui, je sais ça fait beaucoup de questions, mais je vous assure, si vous n’y répondez pas un minimum, vous risquez de faire les mauvais choix. Et si vous avez les idées claires, cela vous prendra 5 minutes. Donc répondez-y avant d’envisager une reconversion professionnelle.

Alors prenons les une par une :

Quelles sont vos envies ?

Contrairement à la plupart des méthodes qui prônent le bilan de compétences classique (“Que sais-je faire ?”) pour changer de métier, je préconise plutôt de partir de votre projet idéal (“Qu’ai je envie de faire ?”). Je l’ai vécu et appliqué avec plusieurs personnes, et c’est très efficace. A vrai dire, beaucoup de personnes refusent de se poser la question, et je pense que c’est dommage, car vous ne vivrez pas heureux si vous n’êtes pas conscient de vos envies. Le fait que vos envies soient réalistes ou non est un autre sujet, nous le verrons plus bas.

Donc posez vous la question : “S’il n’y avait aucune barrière, si j’étais maître de tout, qu’est ce que je ferais dans la vie ?

Notez tout ce qui vous passe par la tête, même si vous pensez que c’est farfelu ! Le but de cette étape n’est pas d’être réaliste, c’est de coucher vos rêves sur le papier. Pour une reconversion professionnelle réussie, c’est décisif. Une fois que c’est fait, passez à l’étape suivante : “vos envies sont-elles réalistes ?”

Vos envies sont-elles réalistes  ?

Et oui, c’est malheureux, mais c’est comme ça : on ne peut pas réaliser tous ses rêves. Tout simplement parce que nous avons d’autres impératifs dans la vie, qui sont beaucoup plus terre à terre : Se nourrir, vivre sous un toit, subvenir aux besoins de sa famille. Et tout cela nécessite de l’argent, donc UN REVENU.

Et oui, il s’agit de changer de métier, pas de changer de loisir !

Reprenez donc la liste de vos envies, et mettez un “$” devant celles qui peuvent potentiellement vous générer un revenu. N’éliminez pas les autres, simplement, dites-vous que cela ne vous fera pas vivre.

Une fois que c’est fait, passez à l’étape suivante : que savez-vous faire ?

Que savez-vous faire ?

Et oui, je sais, on est loin du rêve et de la première question, mais que voulez-vous, vous êtes là pour vivre vos rêves, pas pour rêver votre vie ! Donc posez-vous concrètement la question : “Quelles sont mes compétences” ?

Là, nous sommes dans le CV “Classique” : formaliser vos compétences passées. Passez tout en revue : Votre formation, les métiers que vous avez exercé, le savoir-faire que vous avez développé dans différentes activités. Votre CV quoi !

Une fois que c’est fait, reprenez la liste de vos envies, et mettez le signe “!” devant celles pour lesquelles vous avez une bonne partie des compétences nécessaires. Puis passez à la question suivante : Comment apprendre ce que vous ne savez pas ?

Comment apprendre ce que vous ne savez pas ?

Ça, c’est la question que plein de recruteurs refusent de se poser : vous n’êtes pas juste une machine à savoir-faire, vous êtes également un potentiel, quelqu’un qui a la capacité d’apprendre de nouvelles choses. Ce que vous ne savez pas, vous pouvez l’apprendre. Et oui. Reprenez donc la liste de vos envies, et demandez-vous pour chacune si la courbe d’apprentissage est faisable ou trop difficile. Par exemple, si vous avez 40 ans et que vous rêvez de devenir médecin, c’est malheureusement trop tard, vous n’avez certainement pas les moyens de partir dans 10 ans d’études.

En revanche, de nombreuses compétences se développent par des formations parallèles, ou carrément sur le terrain. Un exemple : vous vous intéressez au métier de Community Manager ? Rencontrez une Startup et proposez lui vos services bénévolement ! Cela vous prendra quelques heures par semaine…et vous apprendrez énormément. Autre possibilité : le CNAM propose de nombreux cours du soir.

Bref, les solutions de reconversion professionnelles ne manquent pas. Dans la liste de vos envies, mettez un “?” devant les envies qui nécessitent des compétences que vous n’avez pas, mais qui vous semblent accessibles.

 

Pour résumer

Vous avez maintenant la méthode pour oser – ou non – changer de métier. Vous l’avez remarqué, cette méthode part de vos envies, ce qui est à mon sens le meilleur moyen de choisir une voie qui vous rendra heureux. Puis, pas à pas, vous allez peser, analyser, décortiquer chaque envie au regard de leur réalisme, de vos compétences et de votre potentiel.

 

Oser changer de métier, les 4 questions à se poser :

  • Quelles sont vos envies ?
  • Sont-elles réalistes  ?
  • Que savez-vous faire ?
  • Comment apprendre ce que vous ne savez pas ?
  • Ensuite vous pourrez envisager sereinement votre reconversion professionnelle.

Alors à vous !

Changer de métier, une reconversion professionnelle, c'est possible.

Allez-vous faire le saut ?

 

Credit photo


Gratuit : 7 jours de coaching ! Ebook

Inscrivez vous GRATUITEMENT au Coaching-Emploi pour les 7 prochains jours et découvrez la formule M.A.G.I.Q.U.E, pour trouver un job de rêve les doigts dans le nez.
Ça commence TOUT DE SUITE par un guide détaillé, puis je vous guide pendant 7 jours :



About The Author

Chris - JobTrouveur

Je suis Chris, coach en recherche DU job. Mon talent : me faire recruter. Sur JobTrouveur.com, je donne des conseils pour ceux qui cherchent LE job qui leur convient VRAIMENT.

1 Comment

  • Merci pour cet article intéressant… il faut se poser des questions pour envisager une reconversion, mais elle sera souvent déterminante : ai-je les moyens ?

    En effet, se reconvertir peut prendre du temps et le temps c’est souvent de…

    Nous avons apprécié un site proposant de l’aide concrète pour obtenir le financement d’une formation et du salaire (même pour les demandeurs d’emploi, vive les Fongecif), avis donc aux amateurs !

    Thierry
    http://www.la-formation-continue.fr

Leave A Response

* Denotes Required Field