Là où vous emmènera le courant

Vous avez tendance à suivre “naturellement” votre chemin dans la vie ? Et si au bout, c’était un mur ?

Saviez-vous que vous êtes dans un monde qui fait tout pour vous éviter de réfléchir ? Un monde qui trace votre voie sans vous demander votre avis. Un monde qui vous emmène peut-être dans le mur, et vers lequel vous allez tranquillement avec le sourire.

Céline, 20 ans,  est une femme qui est dans cette situation : intelligente, un parcours honorable, un poil nonchalante, et une grosse louche de laisser-aller. Je l’ai secoué comme un prunier. Résumé d’une rencontre animée.

Souvenez-vous du Lycée

Vous-vous souvenez du Lycée, à l’époque ou vous étiez censé choisir votre orientation professionnelle ? Si vous êtes comme la majorité, vous aviez des rêves, mais vous étiez paumés, et pas grand monde pour vous aider.

Céline, comme beaucoup, au moment de choisir son orientation professionnelle, était comme dans une gare avec plusieurs trains au départ :  le choix entre plusieurs destinations prédéfinies, plus ou moins attirantes. Céline a choisi la voie royale : prépa puis école de commerce. “On” lui disait que ça lui ouvrait des portes, et qu’elle n’était pas obligée de choisir tout de suite.

Une question simple, mais pas de réponse

“POURQUOI” ? C’est la question que je lui ai posé. Simple comme question, non ? Vous savez quoi ? Cette question l’a profondément déstabilisé. La question est simple, mais pas la réponse.

Au début, elle a cherché la “bonne” réponse : “j’ai choisi une école de commerce parce que j’aime le management”. Évidemment, je lui ai expliqué clairement que management ne veut pas dire grand chose, qu’il n’y avait pas de bonne réponse, mais SA réponse.

Un long silence s’est installé. En fait, Céline ne s’est jamais trop posé de questions, et s’est toujours laissé emmener par le courant. Elle ne le dit pas, mais cela ne fait pas de doute. Selon elle, elle a choisi une voie qui “ouvre des portes”… mais quand on lui demande quelle porte ouverte l’intéresse, elle ne sait pas répondre. Imaginez s’il s’agissait de pousser une porte fermée, elle n’oserait même pas toquer.

Le moment de secouer

C’est là que j’ai été “CASH”.

Je lui ai dit que si elle ne s’obligeait pas à réflechir sur elle même, personne ne le ferait à sa place;

Je lui ai dit d’arrêter d’être spectatrice et de devenir actrice;

Je lui ai dit qu’elle était dans un “système”, le système éducatif français, qui a une fâcheuse tendance à tout normaliser, à tracer des routes pour les étudiants sans forcément se demander si la route convient à chacun;

Je lui ai dit que si ce système lui convenait, le système de beaucoup de grandes entreprises lui conviendrait également, ou des parcours de carrières sont tracés à l’avance, et qu’elle pourra évoluer sans même se poser la question de ce qu’elle a vraiment envie de faire;

Je lui ai dit que si elle continuait comme ça, à suivre le courant, elle finirait tôt ou tard à la dérive. Perdue. Perdue dans un monde réel. A ne pas savoir où aller, à se rendre compte que la voie dans laquelle elle était n’était peut être finalement pas la bonne. Et plus on attend, plus c’est dur de changer;

Ca l’a perturbé. Beaucoup. Comme si personne ne lui avait dit. En fait, personne ne lui avait dit. Elle était secouée, mais c’était pour son bien. Il n’était pas trop tard.

Se prendre en main ou couler

Ne croyez pas que le cas de Céline est unique. Le cas de Céline est au contraire assez général. Pourquoi ? :

– Notre société est-elle devenue trop globale, ne s’intéressant pas au bonheur de chaque individu ? Oui, c’est vrai, mais ce n’est pas la seule explication;

– Y-a-t-il un manque d’accompagnement dans l’orientation professionnelle ? C’est vrai également, mais on ne peut pas se contenter de cette réponse;

Mon avis est simple : LA PLUPART DES PERSONNES SE CONNAISSENT MAL. La plupart des personnes évitent d’écouter leurs envies, leurs motivations. La plupart des personnes imaginent qu’elles ont un poids très faible par rapport à leur avenir.

Tout cela, je l’ai dit à Céline. Elle a compris. Maintenant, la balle est dans son camp, je ne peux rien faire de mieux pour elle. Pour conclure, je lui ai demandé de faire un exercice que je réserve à ceux qui suivent cette formation. Ça l’a cloué sur place. Mais ce sera bénéfique, j’en suis sûr.

 

Credit Photo


Gratuit : 7 jours de coaching ! Ebook

Inscrivez vous GRATUITEMENT au Coaching-Emploi pour les 7 prochains jours et découvrez la formule M.A.G.I.Q.U.E, pour trouver un job de rêve les doigts dans le nez.
Ça commence TOUT DE SUITE par un guide détaillé, puis je vous guide pendant 7 jours :



About The Author

Chris - JobTrouveur

Je suis Chris, coach en recherche DU job. Mon talent : me faire recruter. Sur JobTrouveur.com, je donne des conseils pour ceux qui cherchent LE job qui leur convient VRAIMENT.

5 Comments

  • Samira

    Reply Reply 28 septembre

    Bonjour,

    Moi aussi, je me retrouve dans le personnage de Céline. Par manque d’accompagnement dans l’orientation professionnelle, je me retrouve aujourd’hui à la recherche d’emploi à l’âge de 40 ans malgré mes anciens diplômes et un BTS que je viens d’avoir en France. MERCI BEAUCOUP Chris. Je me sens un peu désespérée et découragé mais après avoir lu votre 1er mail ça m’a redonné un peu confiance en moi mais j’ai eu du mal à définir les 5 talons chez moi malgré que je pense avoir plus que 5 mais….je n’arrive pas à mettre la main dessus comment puis-je convaincre le recruteur si moi-même est incapable de les sortir …!!!?

    • Bonjour Samira. Merci pour votre message. Oui, bien sûr, vous avez certainement plus que 5 talents ! Si vous avez du mal à les définir, je vous conseille de demander à des personnes en qui vous avez confiance. Demandez à plusieurs personnes, et ne retenez que ceux qui sont cités par plusieurs personnes différentes. Je vous recommande en particulier des anciens collègues : ils vous connaissent professionnellement, et si ce ne sont plus vos collègues aujourd’hui, ils s’ouvriront peut être plus facilement. Pensez à écrire ce qu’ils vous disent (ou demandez leur de vous écrire). Ca « ancrera » vos talents dans votre esprit. Vu votre parcours, je crois que j’en ai trouvé un : la tenacité. Car ce n’est pas donné à tout le monde d’aller au bout d’un BTS à 40 ans ! Bravo !
      Si cela vous intéresse, j’ai créé une formation qui s’appelle « Votre Trésor Personnel », qui permet en particulier des découvrir vos talents.

      Courage ! Chris

  • Chris

    Reply Reply 14 novembre

    Salut Romain. Tu as raison et c’est la clé du problème : peu de gens se connaissent vraiment. Mais quand on sait les bénéfices à travailler sur soi, je t’assure, le jeu en vaut la chandelle !

  • Romain Latour

    Reply Reply 13 novembre

    C’est clair, Céline doit se bouger…Mais en te lisant bien ça me renvoit un peu à moi, et j’ai moi aussi un peu l’impression de me laisser aller par le courant. Ce que tu dis m’effraie un peu, mais franchement, Chris, tu en connais beaucoup, toi, des gens qui se connaissent bien ?

Leave A Response

* Denotes Required Field