Faire carriere

Faire carrière ou l’art de peser son caca

Il leur faudrait presque une balance ! Vous avez remarqué le nombre de personnes qui «étalent » fièrement à qui veut l’entendre leur pesant parcours professionnel ? Du diplôme de leurs 20 ans (parfois lointain) jusqu’à leurs exploits récents à coup de superlatifs, on a l’impression d’être face à une biographie de super-héros.

Des super-héros sans qui l’entreprise se serait effondrée.

Terminés la veuve et l’orphelin, maintenant ils sauvent des « projets stratégiques » avec du Team Building, ils redressent des « Business Units » à coup de réduction de couts, ils développent des parts de marché, avec des taux de croissance à deux chiffres (notez que « croissance à deux chiffres », ça pèse lourd !)

Et évidemment, le faire sans en parler, ça ne sert à rien. Alors ils parlent, ils parlent, ils écrivent à qui veut les lire le poids de leurs succès. Car une réussite doit être CHIFFREE. Et quand le chiffre qu’ils lâchent est bien lourd, ça fait du bien.

Pire : si personne ne les écoute, ce n’est pas grave, car maintenant, il y a les réseaux sociaux ! Alors ils peuvent compléter leur profil LinkedIn autant qu’ils le veulent, même si personne ne le consulte, ils auront déballé leur looongue expérience et ils se sentiront mieux…

 Faire carrière : STOP !

CA SUFFIT ! D’accord, chacun gère sa vie comme il l’entend. Mais ce qui m’énerve, c’est que ce soit perçu comme une référence, un modèle à suivre.

Comprenons nous : je n’ai rien contre l’ambition, au contraire, je trouve qu’il faut se donner les moyens de ses envies. Et je respecte les choix de chacun.

En revanche, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est que tout laisse croire qu’il y a un modèle unique à suivre. Que la réussite passe par une suite de postes au titre pompeux dans des entreprises de renommée internationale. C’est faux.

Faire carrière

 Pas de voie royale

Qui vous dit que la voie royale ne mène pas à un mur ? Si vous me suivez sur ce site, vous savez que je suis très réservé sur les modèles imposés par les autres.

Que dire d’une personne qui a eu une « mauvaise expérience », une expérience qui n’a réussit ni a elle, ni à son employeur ? Au jeu du « poids » de l’expérience, cela ne devrait peser pas lourd. Et pourtant…imaginez que cette mauvaise expérience l’ait aidé à avancer, à mieux savoir ce qu’elle veut, à trouver sa voie… C’est extrêmement précieux ! Une expérience est une étape de vie professionnelle. Et son « poids » vis à vis des autres ne veut pas dire grand chose.

S’il y avait une règle unique pour être heureux au travail ça se saurait. Si faire carrière était le chemin du bonheur, ça se saurait.

Faire carrière, non, suivre sa voie, oui

La vérité, c’est qu’il y a autant de parcours que de personnes. Vous trouverez certains dirigeants de grande entreprise, qui brillent, qui « font carrière », mais qui s’ennuient profondément dans la vie. Vous trouverez des marchands de légumes, qui font tous les jours la même chose, mais sont amoureux des produits qu’ils vendent, et sont heureux d’ouvrir la boutique, car la journée sera illuminée par la reconnaissance de leurs clients.

Il y a autant de parcours que de personnes. Et une expérience ne doit pas se juger uniquement à son poids sur un CV.

Au lieu de peser le poids de chaque expérience, on devrait plutôt juger le bonheur qu’elle nous apporte.

A bon entendeur…


Gratuit : 7 jours de coaching ! Ebook

Inscrivez vous GRATUITEMENT au Coaching-Emploi pour les 7 prochains jours et découvrez la formule M.A.G.I.Q.U.E, pour trouver un job de rêve les doigts dans le nez.
Ça commence TOUT DE SUITE par un guide détaillé, puis je vous guide pendant 7 jours :



About The Author

Chris - JobTrouveur

Je suis Chris, coach en recherche DU job. Mon talent : me faire recruter. Sur JobTrouveur.com, je donne des conseils pour ceux qui cherchent LE job qui leur convient VRAIMENT.

Leave A Response

* Denotes Required Field